Le col Claudine : l’intemporel discret et raffiné

À chaque saison, notre dressing se transforme pour accueillir les nouvelles pièces en vogue. Les imprimés fleuris laissent place aux mailles épaisses à l’arrivée de l’automne avant de retrouver la douceur d’un chemisier en soi ou d’un sweat en velours dès les premiers rayons de soleil. Pourtant, dans ce défilé de couleurs, de matières et de coupes variées, certaines pièces restent ; intemporelles et élégantes, elles suivent les tendances et trouvent leur place à chaque époque. Le col Claudine est devenu cet accessoire, ce détail mode qu’il faut toujours avoir à portée de main. Discret et raffiné, il a su se démarquer des mouvances éphémères et se faire une place de choix dans notre penderie.

La petite histoire du col Claudine

On se demande rarement comment sont nées les tendances qui définissent les coupes de nos vêtements, pourtant des garde-robes enfantines des années 1900 aux stars emblématiques des sixties ; le col Claudine est de ces pièces dont l’histoire mérite à être connue. Le col Claudine, qui évoque l’héroïne de Colette dans son roman semi-autobiographique
« Claudine à l’école », a été popularisé par la couverture du livre. Sur cette édition, l’auteure posait avec une blouse d’école noire accessoirisée d’un un col blanc et rond. Quelques années plus tard, c’est dans les Pays anglo-saxons qu’il se fait connaître sous le nom de « Col Peter Pan » suite au costume porté par Maude Adams dans la production à succès de « Peter et Wendy » à New-York en 1905.

Longtemps associé à la mode pour enfants, c’est grâce à Audrey Hepburn avec son célèbre chemisier rouge, en 1955, que le col Claudine se démocratise pour accompagner les robes courtes et les mini-jupes des femmes dans les années 60.

Ou l’insolence d’un classique

Le col Claudine reviendra sur le devant de la scène en 2012 et cette fois, il devient un véritable accessoire caméléon qui se prête parfaitement à chaque situation : sur une petite robe classique pour une tenue preppy, insolent sous un perfecto accompagné de bottines en cuir ou tout simplement décalé avec un jean et des sneakers. Pour un look romantique, on ose le col Claudine en dentelle sur un top près du corps ou un chemisier crêpe légèrement transparent.

Souvent proposé sous forme de bijou dissocié du vêtement, il est aujourd’hui amovible et adaptable aux pulls et blouses à cols ronds. On le retrouve uni, à imprimés, à paillettes ; il se décline de bien des manières et se fond aussi bien dans la mode pour enfants que dans les tendances pour femmes. Le col Claudine, c’est l’accessoire qui ajoute cette note sage et rétro, cette petite touche chic qui nous donne l’air d’être impeccable en toutes circonstances. Tour à tour trendy, glamour, rock, romantique ; il est le détail mode qui termine nos tenues.