Pas facile de dire que l'on est écolo quand on travaille dans la deuxième industrie la plus polluante.

Mais chez Balzac Paris, ce n'est pas parce que l'on aime la mode, que l'on renonce à préserver l'environnement.

Pour limiter notre empreinte, nous sommes particulièrement attentifs aux matières que nous utilisons. Nous sillonnons les salons, interrogeons, réclamons... C'est une mission complexe. Nous ne pourrions utiliser que des matières naturelles, c'est à dire directement issues des végétaux comme le coton, le lin, le chanvre et des animaux comme le cuir. Ce choix est bien sûr intéressant mais il implique aussi d'étudier de près la production de ces matières. Le gros du coton conventionnel, par exemple, est traité chimiquement et alors que cette culture occupe 2% des surfaces de la planète, elle représente 25% des pesticides utilisés dans le monde. Et il faut aussi d'énormes quantités d'eau pour faire pousser du coton.

Le coton bio est une meilleure option mais les producteurs exigent des minimums d'achat que nous ne pouvons pas encore systématiquement envisager. En résumé, pour vous proposer des pièces en coton bio à prix accessibles il faut de grosses quantités. Et nous, chez Balzac Paris, on n'aime pas stocker. On est adepte du zéro gâchis… Difficile de concilier ces deux contraintes. Mais nous avançons sur des solutions. Nous avons trouvé une alternative à la viscose conventionnelle : le Tencel®. Cette matière artificielle est fabriquée à partir de pulpe de bois et d'un solvant naturel et non toxique. Elle n'a pas les mêmes propriétés que la viscose.

Nos stylistes en ont donc profité pour réinventer les codes. Elles se réjouissent même de créer à partir de ce matériau écolo. Promis, quand elles auront fini les stocks de viscose conventionnelle, vous n'en retrouverez plus un fil dans nos collections...

En poursuivant la navigation sur le site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Pour plus d’informations sur le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte.